Rolls-Royce Silver Wraith Dinky-Toys 551 (F) & 150 (GB)

0

Publicité centrale du catalogue Dinky-Toys France 1959.

Cette voiture, grand classique du monde de la miniature, est une de mes préférées, autant en tant que Rolls-Royce qu’en tant que jouet.

La voici, sous son unique forme. 3 variantes de boîtes anglaises, chassis différents suivant qu’elle est anglaise (réf. 150) ou française (réf. 551).

De fait elle était bien assemblée en France et non importée. Ou plutôt « a été ». Car la publicité que vous voyez ci-dessus a été tellement efficace que tous les modèles furent écoulés en deux mois.

Samedi 20 Novembre 2010

Commençons tout doucement la page Dinky-Toys.

Avec, non pas une Dinky, mais un bout de carton… Oui, les amateurs connaissent bien les conditionnements des premières Dinky-Toys pour leur acheminement chez les revendeurs. Un boite, pratiquement toujours grise, des séparations internes pour loger 6 véhicules.

L’avènement des boites individuelles, n’a pas sonné le glas de ces boites pour autant. Beaucoup de modèles ont continué d’être livrés par boite de 6 (oui, comme les bières en fait… 😉 ). Mais sans séparation à l’intérieur. Les boites individuelles en faisant office.

A voir le cliché ci-dessus, ce n’est pas évident… Et pourtant, en deux niveaux de trois boites, six Rolls-Royce, telles que vous pouvez voir sur l’image, rentrent bien, chacune dans leur propre étui, à l’intérieur de la boîte.

Grosso modo, c’est bien tout ce que l’on peut faire comme étude de cette auto, qui ne s’est faite qu’en un seul coloris, même si deux planchers différents, l’un pour le modèle français, l’autre pour l’anglais, ont existé.

Comme pratiquement tous les nouveaux modèles Dinky-Toys de la même époque, elle est annoncée par une publicité pleine page et couleur au dos du Meccano Magazine correspondant au mois de sa parution.
En février 1959, donc, cette belle limousine est présentée dans un décor à sa mesure et porte déjà la robe qui sied à une automobile de son rang. Si parfaitement adaptée qu’elle sera une des rares Dinky-Toys à n’être connue qu’en un seul coloris, qu’elle fut produite en France ou en Angleterre.

Ce modèle aura même droit, le mois suivant, en avant dernière page du même magazine, à une autre pleine page couleur vantant à nouveau sa suspension, avec pour les étourdis qui ne l’auraient pas remarqué, ou tout simplement pas très en avance dans l’apprentissage de la lecture (!), un schéma explicatif.

Et puis, pour les Français certains catalogues 1959 comportent une quadruple page centrale annonçant les nouveautés, et qui leur vante déjà cette merveille pour la fin de l’année.

Son échelle loin du 1/43 puisqu’il s’agit plutôt d’un 1/48, en fait une parfaite compagne de la Rolls-Royce Silver Cloud de chez Quiralu, sortie trois ans plus tôt. Cette dernière auto étant plus petite que la Silver Wraith, leurs miniatures semblent fort cohérentes l’une à côté de l’autre.

Et puis maintenant pour ceux que ça intéresse allons plus loin dans la connaissance de l’auto. Rolls-Royce tout le monde connaît. Pour ceux qui connaissent peu, et découvrent ici ou là la Silver Wraith parfois à travers une miniature, la Dinky-Toys par exemple, je rappellerai ceci : sur les près de 1.900 Silver Wraith produites, on peut avoir en miniatures des centaines de modèles différents.  Et pour cause ! Il y eut sur les routes des centaines de carrosseries distinctes ayant habillé les châssis courts ou longs Silver Wraith. Il n’y a finalement pas LA Silver Wraith mais bien DES Silver Wraith. Carrossées qui par H.J. Mulliner, qui par James-Young, par Hooper, Chapron ou même Vignale et évidemment Park-Ward qui carrossa le modèle qui inspira Dinky-Toys. Car nul doute qu’il s’agit d’une de ses créations et on peut même en certifier le dessin d’origine. Enfin si l’on fait abstraction qu’il y ait, ou non, une séparation intérieure à mi hauteur ou complète ou que la roue de secours soit positionné dans ou « sous » la malle. Donc pour trancher, on pensera que l’étude Dinky-Toys

aura été faite sur le dessin le plus récent avec roue de secours cachée mais accessible sous le coffre ,  et qu’il s’agit d’une version à demi-division, plus à sa place sur un châssis court qu’une séparation chauffeur complète. Donc voici notre Dinky sur le dessin n° 702 du carrossier Park-Ward. C’est un dessin « populaire », enfin plebiscité conviendrait mieux, et nombre d’exemplaires de ce dessin, ou du 703 ou du 550, ont été produits. A tel point que dans une publicité d’époque pour les bougies Champion, on retrouve au second plan une superbe Silver Wraith qui rappelle, et pour cause, la Dinky-Toys.  Enfin, pour finir, dans un coloris uni et sombre l’automobile dans un cadre qui lui sied à merveille.

Want to leave a note? Just fill in the form below.

Laisser un commentaire

Copyright © 2010-2017 Corky Tous droits réservés
Ce site utilise le thème Desk Mess Mirrored, v2.2, de BuyNowShop.com.