Des idées lumineuses !

0

Des idées lumineuses !

Le mot est facile, certes. De toutes les inventions faites par les fabricants de miniatures, l’équipement de feux opérationnels est une de celles qui me plait le plus.

Très tôt, les fabricants ont essayé de faire des autos, camions et autres engins les plus ressemblants possible. S’il était évident qu’il fallait qu’une auto roule, il a été plus difficile de doter nos minis de glaces (le plastique translucide n’est pas maîtrisé depuis si longtemps !), de direction (il fallait que par défaut le véhicule puisse filer droit), de parties ouvrantes, d’intérieurs aménagés, etc…

L’allumage des feux devenait, à l’heure où l’électricité devenait omniprésente dans les gros jouets et jeux de société, un incontournable impératif marketing. Ceci nécessitait une étude poussée. Proposer des essuie-glaces opérationnels, des roues détachables tout en conservant des suspensions, ou des carrosseries détachables n’était pas une mince affaire pour des véhicules mesurant souvent moins de 10 cm, certes ! Mais loger une batterie et les ampoules n’en était pas moins difficile. Certes Corgi-Toys avait exploité le principe de la fibre optique et exploité la conductivité de la lumière par le plastique. Beaucoup de ses produits furent équipés du système Trans-O-Lite qui conduisait la lumière depuis les surfaces vitrées, vers les feux (voir la très convaincante Rover 2000). Ici, comme le dit cet ingénieux présentoir derrière lequel le détaillant était invité à placer un éclairage, pas de piles, pas d’ampoules, pas d’emm… Ah non ? Tiens, ça n’est pas écrit ça !

Présentoir Trans-O-Lite Corgi-Toys

Les conditions nécessaires, bien que non draconiennes, n’étaient pas toujours réunies.
C’est pourquoi certains fabricants ont proposé, utilisant ce même principe, une source lumineuse électrique.

Là encore je ne vais pas vous faire un livre sur le sujet, mais simplement vous proposer quelques exemples.

Il existe bien sûr des modèles antérieurs aux quelques unités présentées, avec notamment les premiers gyrophares, et même des jouets d’avant guerre.

Ma plus ancienne est un modèle haut de gamme de l’époque puisqu’au catalogue de la gamme Spot-On. Plus vieille que moi, cette limousine fonctionne très bien, et je n’ai eu qu’à mettre une pile pour que feux avant et arrières s’illuminent. Le format de pile est celui qui est encore, aujourd’hui, utilisé dans la plupart des nos télécommandes.


Curieusement, chez le leader de la miniature d’alors, l’approche ne s’est pas faite, comme chez Spot-On, par un allumage des feux avant et arrière.

Peut-être Dinky-Toys a-t-il voulu, assurer progressivement le développement de ses modèles construits sur ce principe. Le premier de cette série propose donc, ruse marketing, une première, avec un allumage des feux stop !
Evidemment, le fabricant n’allait pas dire « on n’allume que les feux arrières, parce qu’on ne maîtrise pas l’éclairage des deux extrémités à la fois » !



Pas d’interrupteur comme sur la Spot-On. Le contact se fait quand on appuie sur la voiture. Les lames qui conduisent le courant, sont celles qui assurent la suspension !

Et puisque ça fonctionne, et rudement bien, alors on a le temps de voir comment loger une ampoule supplémentaire. Deux ans plus tard, donc, Dinky-Toys propose non plus des feux stop, mais un éclairage intégral, basé sur le même principe. Il faut plaquer la voiture au sol pour allumer phares et feux. Pas très réaliste. Passons… Et comme la voiture n’est pas étanche aux photons et que la lumière fuit jusque dans l’habitacle, on trouve l’argument publicitaire qui transforme ce défaut en une nouveauté : l’éclairage intérieur ! J’arrête d’ironiser. L’éclairage est puissant, évident ! Même si j’ai dû frotter les contacts pourtant visuellement propres pour que la lumière fût.


Un peu plus tard encore, et là c’est une chouette trouvaille, ce même fabricant a proposé la combinaison des feux et du gyrophare. Des clignotants ! Comme elle est équipée d’une direction et d’une suspension, le contact se fait latéralement et est relayé par une came qui génère l’intermittence. Les clignotants fonctionnent du côté sur lequel on appuie. Et ça tombe bien car les directions des Dinky-Toys agissent de même. Elles orientent le véhicule du côté de la pression, soit un gîte contraire aux lois de la physique. Qu’importe. C’est vraiment super sympa.
Un défaut majeur cependant. Est-il dû au système embarqué (pour parler « actuel ») ? Toujours est-il que l’auto est pataude et trop grosse. Dommage car le mécanisme est assez convaincant dans son utilisation.

Dans un tout autre genre, et contemporain de la Mercedes présentée plus haut, Corgi-Toys, proposa la Lincoln Continental en une version limousine. Superbe jouet il possède un coffre ouvrant et à l’intérieur flocké. Un moteur détaillé que l’on peut observer en soulevant le capot. Des portes ouvrantes vers l’arrière pour l’arrière et vers l’avant pour celles avant. L’allongement de l’auto a permis de proposer une séparation, et chose futuriste pour l’époque, il y a une télévision embarquée !


La notice est imprimée au dos de la boîte

Une ampoule (toujours alimentée par une pile bâton 1,5 v) permet d’éclairer une petite image dans le milieu de la séparation. Il n’y a pas d’animation, mais dans la boîte est livrée une petite bande qui permet de faire son programme. Un interrupteur sous l’auto permet d’éclairer, ou non, l’image.

Apparu avant guerre sur des jouets haut de gamme, l’électricité a peu à peu disparu des miniatures à cette échelle.

Elle revient pourtant aujourd’hui, à travers une alimentation bien plus onéreuse (trois piles boutons) dans des jouets très abordables. Avec le bruit du moteur en plus ! Burago propose aujourd’hui pour une dizaine d’euros des jouets réalistes accompagnés d’accessoires et de dioramas. Très peu de pièces rapportées (vitres, pare-chocs, phares) légères décorations en tampographie, une carrosserie en métal solide aux lignes justes. Finalement l’esprit des sixties actualisé.

Want to leave a note? Just fill in the form below.

Laisser un commentaire

Copyright © 2010-2017 Corky Tous droits réservés
Ce site utilise le thème Desk Mess Mirrored, v2.2, de BuyNowShop.com.