Le précurseur. Bedford Pullmore Dinky-Toys

0

Jeudi 17 juin 2010

Puisque l’on parle des porteurs d’auto de chez Dinky, le premier fut un Bedford « Pullmore ». En 1953.

Je passerai sur les différentes versions.

Ce premier transporteur d’auto de chez Dinky-Toys est novateur. Pensez donc, un camion qui permet de jouer, non seulement au camion, mais aussi aux autos. Et du coup les autos permettent de jouer avec le camion.

Un superbe coffret cadeau verra d’ailleurs le jour avec quatre autos contemporaines.

Oui, quatre. C’est le nombre d’autos que peut transporter le pullmore, à condition qu’elles soient petites. Oubliez les Rolls-Royce, Bentley ou autres berlines statutaires…

D’ailleurs le fabricant indique bien sur son catalogue qu’il ne convient qu’à des autos telles que des voitures de sport.

C’est quand même extra. On peut faire monter les autos en abaissant le… pont-levis. C’est effectivement à cela que ressemble la porte arrière de la remorque qui fait office de rampe. D’ailleurs la conception de ce Super-Toy est si simple que la cabine est rivetée à la remorque (ou l’inverse, allez savoir).

Là où ça commence à être moins réaliste, c’est quand il faut charger l’étage supérieur. La remorque n’a aucune autre partie mobile que le fameux « pont-levis ».

Dans sa première présentation, ce jouet est mis en scène avec une rampe « maison ». Un peu compliqué…

Heureusement, peu après Dinky-Toys commercialise en accessoire une très longue rampe, presque aussi longue que l’attelage complet (!), qui peut conduire les véhicules du sol jusqu’au premier étage.

Accessoire vite devenu indispensable avant son adjonction systématique au camion

De plus qui dit voiture de sport, dit, même à l’époque, garde au sol faible. Et ça frotte un peu aux ruptures de pente.

Pas terrible, mais à l’époque, on n’a que ça… et on s’en contente.

Il faut prévoir beaucoup de place derrière

Quoiqu’il en soit il est super sympa ce petit camion dans sa livrée bleu (mais là encore des nuances au niveau de la cabine ou des pistes de roulement sur la remorque), et qui sera livré dans ses ultimes versions, avec la rampe incluse. La référence change et passe de 582 à 982. Dans sa première référence on distinguera aussi des remorques pour lesquelles la partie supérieure est fixée à celle inférieure par six rivets et non quatre comme le plus souvent.

Un classique. Un précurseur. Les portes-autos je crois, car je ne suis qu’enthousiaste et non spécialiste, sont effectivement apparus assez tardivement dans le paysage routier.

D’ailleurs, voici, par exemple, comment on amena une Rolls-Royce au salon de l’auto de Paris en 1931.

Eh oui !

Jusqu’en 1964 ce porte-autos fera le bonheur d’enfants anglais et quelques bambins français parmi les classes sociales privilégiées (il fallait bien qu’un proche aille en Angleterre pour ramener ce super-jouet). De 1956 à 1958 les plus chanceux pourront même se voir offrir le coffret cadeau comprenant une version à cabine bleu foncé avec remorque à quatre rivets et pistes non peintes, et quatre voitures, et une rampe d’accès au pont supérieur.

Ensuite apparurent la même année, le superbe Dinky-Super toys français que je vous ai déjà présenté, et le remplaçant anglais du Pullmore, le monstreux Leyland Beaver, le plus long de tous les Dinky-Toys jamais produit. Peut-être le plus lourd même.

Dinky Supertoys Gift set 990

Want to leave a note? Just fill in the form below.

Laisser un commentaire

Copyright © 2010-2017 Corky Tous droits réservés
Ce site utilise le thème Desk Mess Mirrored, v2.2, de BuyNowShop.com.