Leyland Beaver Car Carrier par Dinky-Toys

0

Vendredi 19 Novembre 2010

Dès que je me suis intéressé aux camions transporteurs d’autos, c’est-à-dire il y a peine deux ans, il en est un qui m’a tout de suite charmé. Pas autant que le Corgi-Toys, mais c’est une belle pièce dont la couleur est, pour moi, son plus bel attrait.

Introduit en juillet 1958 il se présente sous forme d’un camion seul (réf. 984) auquel on peut adjoindre une remorque (réf. 985), dans la même livrée. Sous la réf. 983 est vendu, en une seule boîte, l’ensemble.

Publicité en dos de couverture du Meccano Magazine de juillet 1958

Produit durant cinq ans il n’est pas connu de variante. Il permet d’emporter huit Dinky-Toys. Mais attention à ne pas y mettre que de longues berlines ou limousines. Les plateaux inférieurs notamment ne peuvent accueillir qu’un coupé et une berline moyenne.
Pas d’intérieur aménagé, de pièces rapportées (pare-chocs par exemple) ni même de vitres.
Ce qui est intéressant dans ce camion est son système de chargement. Le pont supérieur du camion, tout comme celle du jouet sorti la même année chez Dinky-Toys France, est actionnée par une manivelle, mais avec tout le système de crémaillère visible et accessible.

Les deux fonctionnent très bien

On observera dans le cliché ci-dessus, comment l’usine pouvait rattraper certaines erreurs de montage. On notera sur l’exemplaire du bas, comment l’absence de manivelle a été comblée avec une pièce pas tout à fait conforme à l’originale. Explication donnée par un professionnel doublé d’un expert reconnu.

Très intéressant, mais rien d'inédit à ce stade

Mais ce mécanisme n’est pas sa singularité. Elle est plutôt dans la remorque, dont seuls la rampe et le timon sont articulés…
Pourtant…, pourtant les voitures peuvent accéder au pont supérieur sans être pour autant celle d’Harry Potter.

On s'y croirait ! Non ?

L’opération est illustrée dans la rubrique « Dinky-Toys News » du mois de sa sortie.

Voilà le secret !

Voilà, vous l’avez vu. Cet habile stratagème n’est pas une astuce de marketing, mais retranscrit la réalité. Dans sa simplicité ce jouet est assez raffiné. Car lorsqu’on amène le camion au contact de la remorque en plaçant le timon face à celui-ci, la plaque d’immatriculation de ce dernier vient s’y fixer.

Simple et intelligent
On pourrait croire que je préfère les Jaguar aux Rolls-Royce…

L’ensemble est alors stable et l’on peut faire accéder les voitures sur les ponts supérieurs. A condition d’avoir la place ! Avec 50 cm attelé, c’est le plus long Dinky-Toy.

La boite fait presque 60 cm !

Cela ne va pas sans poser quelques problèmes dans les virages… Autant la remorque à timon autorise une trajectoire identique à celle du tracteur, autant cette dernière est souvent problématique vu la longueur et la rigidité du camion. Sans différentiel, il coûte une fortune en pneus arrières !

Superbe à regarder, agréable à manipuler (surtout le pont supérieur), il a une présence un peu hors norme du fait de sa stature. C’est aussi une superbe pièce à exposer en (grande) vitrine, seul sur sa boite ou avec des autos. Pour le charger on préfèrera évidemment des automobiles en accord avec ses caractéristiques. Peintures vives et non métallisées, absence de pièces rapportées et de vitres.

Ceci dit, avec des autos plus récentes (mais si possible proches du 1/48 qui est l’échelle de ce camion), ou d’une marque différente, il conserve une indéniable prestance, ou même avec des autos plus récentes d’un concurrent. Oui, heureusement, car j’ai peu d’autos aux caractéristiques s’accordant à celle du transporteur.

Toujours des Jaguar !

En 1963 son depouillement extrême en fait un jouet dépassé. Si cette référence disparaît du catalogue, ce camion réapparait sous un lifting lui donnant des couleurs plus modernes et une autre référence (989). Pour vivre deux ans encore.

Image Vectis

Les jantes sont en plastique, et toujours point d’accessoires. Alors que les autos ont déjà des parties ouvrantes, des chromes, des intérieurs aménagés, des moteurs détaillés, des vitres coulissantes… ! Boudée alors, cette dernière référence est une pièce rare. Et chère. Il faut compter aujourd’hui plusieurs milliers d’euros pour acquérir un exemplaire des cette référence neuve avec boîte. Une très rare remorque au coloris assorti lui a même exceptionnellement été adjointe et un tel ensemble s’est échangé pour un montant supérieur à cinq chiffres ces dernières années.

Mardi 20 mars 2012

 

 

Dix mille deux cents ! Frais compris, certes. Mais plus de 10.000 € ont été déboursés pour la version à cabine jaune. Neuve en boîte, mais avec une grossière retouche d’usine. Pour à peine plus d’un centième de cette somme, j’ai une version en état de jeu et sans boîte. Et elle me plaît comme ça, même si c’est avec bonheur que je me porterais acquéreur d’une version « mint & boxed ». hebergeur imageCela m’a permis de constater une différence dans le moulage de la structure arrière. Les décorations latérales semblent être entourées d’un filet, sauf sur la partie supérieure. Et pour cause, c’est une partie en relief. Cette gravure a-t-elle été ajoutée pour un effet visuel ou pour aider à la bonne mise en place des décalcomanies ? C’est en tout cas, avec les jantes en plastique rouge, le signe indéniable qu’il ne s’agit pas d’un faux fait à partir de la référence 984. Parce que la base, hormis sa couleur, n’a pas évolué. Et l’on y voit toujours gravée l’ancienne référence. Oh bien sûr, l’autre spécificité, à condition de l’avoir, bien évidemment, c’est sa boîte. Enfin l’une de ses boites. Car en plus de la boite standard, colorée et superbement illustrée, a existé une boite pour l’export. En carton aux reflets dorés, cette fragile variante est semblable à celles utilisées pour les autres jouets de la gamme Dinky-Toys pour l’exportation. Certainement bien plus rare encore, donc rarissime voire introuvable, que la boite sans partie transparente, elle ne m’attire pourtant guère, et si mon budget me le permettait, je préfèrerais de loin celle qui intègre le camion dans une scène urbaine et nous offre ce dessin si caractéristique aux couleurs de promesse.
Au final pas un produit extraordinaire, sinon par sa rareté, et que je trouve plus joli en rouge. Il peut être, cependant, une pièce intéressante pour un collectionneur de Dinky-Toys, mais si le prix reste mesuré.

Want to leave a note? Just fill in the form below.

Laisser un commentaire

Copyright © 2010-2017 Corky Tous droits réservés
Ce site utilise le thème Desk Mess Mirrored, v2.2, de BuyNowShop.com.