Un beau prétexte pédagogique cette Austin A60 Corgi-Toys.

0

Cette page sera courte, car c’est l’enthousiaste de Corgi-Toys qui va parler, et non l’expert… que je ne suis pas.

Le côté enthousiasmant de ce jouet réside dans sa direction astucieuse. Vous l’aurez vite compris en regardant les premiers clichés, c’est l’immense enseigne « Auto-école » sur le toit qui commande le braquage des roues dès lors qu’on le tourne à droite ou à gauche. Pour moi, il est encore des points rudement positifs. Bien sûr, ce modèle réduit a comme tous ses contemporains, un intérieur aménagé, une suspension, et des vitres. Mais il a aussi, outre l’enseigne du toit, des plaque « L » à l’avant comme à l’arrière. « L » signifiant Learning que l’on peut traduire par « en apprentissage ». Avez-vous d’ailleurs remarqué qu’en Espagne, par exemple, c’est la même lettre qui figure sur un plaque ou panonceau fixé sur le toit ? Et puis il y a, et c’est logique puisque que l’on parle d’enseignement, l’enseignée (oui c’est une femme) et l’enseignant. Je ne vais pas vous rejouer mon couplet, mais c’est tout simplement vivant !
Alors les choses qui fâchent ? Une en fait, mais de taille… c’est le cas de le dire. Il s’agit du diamètre des roues ! Bien sûr, on a un rayon de braquage bien inférieur à celui des Dinky-Toys par exemple, mais est-ce que cela nécessitait vraiment des roues si petites ? Parce qu’avec des jantes aussi petites, c’est l’allure générale de cette berline qui en pâtit. C’est déjà une automobile bien grande pour apprendre à conduire, mais là, on a l’impression qu’elle est immense. Il fallait bien pointer ce point négatif qui est, d’après ce que je peux observer, plus dû au mécanisme au niveau de l’essieu qu’au rayon de braquage, à moins que ce ne soit à cause des deux.
Paul dit « Cette histoire de roues trop petites m’a toujours chiffonné sur ce modèle. Je pense que ce choix a du être fait pour permettre de donner plus de débattement aux roues avant quand elles tournent, ce qui augmente bien sût l’intérêt du jeu.
C’est avec cette voiture avec volant à gauche que j’ai préparé pendant plus de 10 ans mon permis de conduire lol!
elle est bien frottée de partout mais elle est toujours là dans ma collection « .
Revenons à cette Austin au sein de la gamme Corgi-Toys. Si de nombreux véhicules de tourisme ont été déclinés en utilitaires, voitures de police ou autres adaptations, cette Austin A60 ne figurera au catalogue que dans sa version driving school. C’est assez étonnant à priori, mais à y réfléchir ne serait-ce qu’un peu, obtenir ensuite une version de tourisme eût demandé un important travail. De la base pour repasser à un essieu avant sans direction, du toit et de l’intérieur pour supprimer proprement le mécanisme et tous ses renvois et rappels. hebergeur image Et puis, mais c’eût été moins compliqué, un travail de suppression des plaques « L » moulés avec la carrosserie. Enfin, cette Austin A60 n’était peut-être pas une auto très vendeuse bien que berline populaire. Aussi sa carrière fut limitée, chez Corgi, à cette version auto-école. Pourtant Corgi-Toys qui avait de nombreux débouchés à l’exportation, notamment en Amérique du nord mais aussi surtout en Belgique et en Italie, eût l’idée de produire, pour ces marchés, la même auto, mais avec conduite à gauche ! Le moule n’est pas impacté. Seuls changeront l’étui, et l’implantation du couple et du volant. Mais comme cela pourrait passer plus ou moins inaperçu, cette version adoptera, non seulement une nouvelle référence, mais surtout un bleu nettement plus foncé pour sa carrosserie.

Je peux vous avancer les nombres suivants quant à leur intervalle et quantité de production respectifs de cette auto au 1/47 sur la période de juin 1964 à 1968 :

Spécificité

Réf.

Couleur

Production

Conduite à droite

236

Bleu ciel

617 000

Conduite à gauche

255

Bleu

364 000

La version « export » est bien sûr, plus difficile à trouver et cela se paie, sauf à avoir un peu de chance d’une part, et savoir se passer de l’étui d’autre part.
Quoi qu’il en soit, elle fait partie des autos qui ont pu marquer leur jeune propriétaire, tant ses qualités ludiques sont évidentes. Et pour ceux qui ont eu la chance de se la voir offrir ou de se l’offrir avec leur argent de poche mais qui auraient manqué d’imagination, un petit dépliant indique comment fonctionne la direction, mais surtout offre des idées d’utilisation : crénaux, dépassement, changement de direction aux carrefours…
Jean-Luc se rappelle : « Que de souvenirs que ce modèle
Cette auto a été l’une de mes préférées étant enfant (je l’ai toujours) car grâce à son système de direction on pouvait « conduire » cette auto sur toutes les routes tracées à la craie sur le balcon de la maison de mes parents ! »
Moi, je n’ai jamais eu ni l’une ni l’autre jusqu’à il y a deux ans. Mais je la regarde avec des yeux d’enfants. Parce qu’avant de regarder les photos prises pour écrire cet article, et bien que je ne crois pas à la magie, je n’avais tout simplement pas vu l’immense pilier central.

Want to leave a note? Just fill in the form below.

Laisser un commentaire

Copyright © 2010-2017 Corky Tous droits réservés
Ce site utilise le thème Desk Mess Mirrored, v2.2, de BuyNowShop.com.