L’Italie et Rolls-Royce : enfin un mariage réussi.

0

Si je dis cela, c’est parce que les carrossiers italiens, pourtant pétris de talent n’ont jamais eu le crayon heureux quand il s’agissait de griffer une Rolls-Royce.

Encore une Silver Shadow ? Oui. Et coupé également. Tout comme celle de Corgi-Toys que vous trouverez ici. Vous pensez que vous serez déçu ? Eh bien je ne pense pas. Oh, je ne pourrais pas vous montrer toutes les couleurs produites, tant elles deviennent chères ces miniatures là. Donc, au-delà d’une quarantaine d’euros, pour une auto neuve, en boite, je laisse passer mon tour, en espérant un jour que l’engouement cesse. Mais même avec un seul modèle, il y a de quoi explorer. Tout d’abord parce que ce jouet, arrive évidemment pratiquement au même moment que celui produit par Corgi-toys. Et il sera donc intéressant, de comparer les deux.

Ensuite parce que le modèle en lui-même présente beaucoup de qualités. Commençons donc par les présentations d’usage, avant de découvrir ce modèle, puis enfin ses concurrents et ses copies.

Vous le voyez sur la boite, Mebetoys est un fabricant italien. Il a produit nombre de superbes modèles depuis la fin des années 1960. Et celui-ci fut produit de 1968 à 1971. Autant vous dire que l’appellation du modèle ne pouvait être que Silver Shadow, puisque que Corniche n’est un nom qui n’est apparu que cette dernière année de production du modèle réduit. On lui connaît outre les modèles que vous pourrez observer dans cette page, un superbe bordeaux métallisé, une vert turquoise et des nuances ou autres teintes moins remarquables.
Sa carrosserie en zamak possède tous les ouvrants correspondant à la vraie voiture. Le capot laisse admirer un moteur détaillé où le plastique chromé se marie au plastique noir pour un ensemble d’une fidélité au sommet de son époque. Les portes accueillent chauffeur et passagers (c’est un coupé !) dans un habitacle aussi fidèle qu’accueillant. Le dossier des sièges avant basculent et ceux-ci, tout comme la banquette à laquelle ils laissent l’accès, ont les bourrelets de cuir moulés qui leur donnent un aspect aussi confortable que les vrais. Le volant est lui aussi réaliste et le tableau de bord aurait pu l’être, avec ses compteurs gravés et sa boîte à gants, s’il n’avait été argenté. Il faut cependant se rappeller que ce modèle était avant tout un jouet. Les jantes sont simples et très belles avec un look proche de celles des Rolls-Royce qui étaient alors équipées d’enjoliveurs pleins. Les lignes de l’auto sont également réussies, je trouve, et retranscrivent bien le caractère de l’auto. Le rétroviseur intérieur et les essuie-glaces sont dessinés, par moulage, dans le pare-brise. Les pare-chocs sont fidèles ainsi que la calandre et la statuette (si l’on garde à l’esprit le jouet) est d’une taille tout à fait acceptable tout en étant solide, et le tout est en métal chromé. Les phares sont superbes avec leurs lentilles transparentes. Les feux sont, quant à eux, peints en rouge ainsi que le sont les clignotants avants. Mais cette teinte sert aussi au feu de recul et… aux prises d’air frontales ! Une petite erreur que l’on retrouve sur beaucoup d’exemplaires. Le châssis détaillé, en métal, est vissé et l’on peut dire que globalement ce modèle est une reproduction réussie de la vraie voiture. Encore plus si l’on tient compte de son excellente suspension souple et ferme à la fois et ses plaques d’immatriculation conformes. Celles-ci sont la propriété de Rolls-Royce. TU signifiant Test Unit*, celles-ci étaient utilisées sur les voitures test de la marque. A mon avis ce modèle égale la fidélité et la précision des modèles Dinky-Toys d’alors. Je suis désolé de ne pouvoir vous montrer les deux types d’étui car tous mes modèles ont la même sorte d’emballage. L’autre type possède un fond de type tweed et non plus bleu, et une fenêtre de forme différente, la photo de l’auto étant toujours celle d’une voiture bleue.

Corgi-Toys, leader dans le domaine de la miniature, et anglais de surcroît, ne proposa sa vision de la Sivler Shadow, elle aussi en coupé, que deux ans plus tard que Mebetoys. Si la comparaison des deux autos indique que l’échelle du 1/43 est respectée par Corgi-Toys, on constate cependant que Corgi-Toys a montré bien de plus de légèreté tant dans les pièces rapportées et l’intérieur que dans la carrosserie elle-même. Ce qui donne une auto aux lignes plus… pataudes. C’est vrai que les Whizzwheels ou roues rapides, le plus souvent qualifiées de « roues boutons » n’arrangent rien, mais alors rien du tout. L’amateur de miniatures pourra hésiter, car la version à roues détachables est bien plus réaliste, malgré tout, l’amateur de Rolls-Royce, lui, n’hésitera pas une seconde. On pourrait certes ergoter sur la forme des bananes de pare-chocs, sur la taille des prises d’air frontales ou même sur la positon exacte des phares, mais la plus belle reproduction est sans conteste italienne. Corgi-Toys aurait dû avoir le temps de prendre le meilleur de cette première production. Une marque saura en tirer le meilleur parti, elle, vous allez voir pourquoi.

Des partenariats étaient courants entre l’Italie et la Russie du fait d’un parti communiste italien très influent. Non seulement dans le monde industriel mais aussi, comme nous allons le voir, dans le monde du jouet. A la fin des années 1970 et au début des années 1980, la gamme de miniatures russe est largement composée de modèles italiens. Et cette Rolls-Royce n’échappe pas à la règle. ModelKopia Donetz en fit une exactement identique mais toute en plastique, à part les roues évidemment. Comme vous le verrez, même la base a juste vu le nom de la marque effacée, et le logo remplacé. Même le mot « scala » reste italien… Toutes les ouvrants sont fonctionnels et l’auto conserve une suspension.

On notera juste que les coloris sont pléthore, tant pour la carrosserie que pour les intérieurs,et que les phares sont pratiquement toujours montés à l’envers.

Il y a parfois des exceptions, comme le montre l’exemplaire jaune vif.

En 1971, dernière année de production de cette miniature, elle entre dans la série 1000, bien que sa référence demeure bien A26. Cette catégorisation entre trois séries principales, 600, 800 et 1000 s’explique simplement par le tarif auquel chaque auto était vendue. Soit 600, 800 ou 1000 Lires ! Surprenant non ?

Rolls-Royce Silver Shadow Mebetoys
* Une légende Rolls-Royce de plus. En fait TU est simplement la combinaison de lettres attribuée aux véhicules du Cheshire de 1925 à 1928 et depuis août 1963.

 

Un aperçu des coloris majeurs disponibles avec en prime une nuance de gris métal bleuté (celui dans son étui)

 

Want to leave a note? Just fill in the form below.

Laisser un commentaire

Copyright © 2010-2017 Corky Tous droits réservés
Ce site utilise le thème Desk Mess Mirrored, v2.2, de BuyNowShop.com.